• CMS

Dans le domaine du web, la performance web et la bonne expérience utilisateur doivent être des préoccupations constantes des webmasters amateurs ou professionnels. L’une des manières les plus simples de diminuer le temps de chargement est d’utiliser la mise en cache de votre site. Des solutions gratuites et très efficaces telles que Wp super cache existent mais nécessitent des réglages complexes et parfois risqués pour l’intégrité de votre site lorsqu’on est débutant. Nous allons tester aujourd’hui un outil payant dont la notoriété est importante dans la communauté WordPress, WP rocket.

Les chiffres parlent : plus de 3 secondes de gagnées  !

Dans le cas de notre site test, inbound-marketing-france, nous avons amélioré le temps de chargement de plus de 3 secondes  grâce à WP rocket !!!

Avant WP rocket

Capture écran performances site inbound-marketing-france sans wp rocket

Après WP rocket

Capture écran performances site inbound-marketing-france avec wp rocket

Une installation simple de l’extension

Tout d’abord, vous devez acheter le plugin directement sur le site de WP rocket, le télécharger sur votre ordinateur et l’installer via l’ajout d’extension (mettre une extension en ligne) du panneau d’administration de WordPress. Vous pouvez aussi installer le plugin (décompressé) via votre FTP (Filezilla ou un autre) dans votre répertoire wp-content/plugins puis l’activer dans votre panneau d’administration WordPress.

Des fonctionnalités complètes  pour l’optimisation SEO

La fonctionnalité phare de WP rocket est la mise en cache côté navigateur mais aussi côté serveur. WP rocket prend en compte de nombreuses recommandations émises par des outils de test de performances comme GTMetrix ou Pagespeed insight. Ainsi, WP rocket intègre des fonctionnalités telles que la compression GZIP, l’expire headers, l’etags, le LazyLoad, la Minification du CSS et de Javascript, le chargement différé des bibliothèques Javascript, etc.

Les réglages de WP Rocket

Il faut être prudent lors des réglages avancés du plugin et notamment le Lazyload (chargement différé des images), la Minification du CSS et de Javascript et la combinaison des fichiers afin de réduire le nombre de requêtes HTTP.
Dans le cas de notre site test, un conflit entre le thème et WP rocket a eu lieu pour la combinaison des fichiers CSS et chargement différé des fichiers CSS. Il a fallu désactiver ces options pour que les pages s’affichent à nouveau sans aucun souci.

Un prix parfaitement justifié

On l’a déjà dit plus haut, le plugin WP rocket est un outil payant sous la forme d’une licence valable un an. Toutefois, WP Rocket continuera de fonctionner même après l’expiration de la licence.
Une licence permet d’installer et d’utiliser WP rocket sur un site pour une durée illimitée.
Autant vous le dire tout de suite, le prix en vaut vraiment la chandelle.
Il vous en coutera certes 39$ pour 1 site, 99$ pour 3 et 199$ pour un nombre illimité de sites.

Une extension presque écolo

Nous pensons qu’un internet plus rapide est profitable à tout le monde que ce soit pour l’expérience utilisateur, pour les moteurs de recherche et même pour l’environnement (et oui, lorsque ça va plus vite, vous utilisez moins d’électricité). En la matière, toutes les initiatives sont bonnes et nous tenions à saluer la qualité de WP rocket. Si vous avez apprécié cette présentation du plugin WP rocket, vous pouvez partager cet article sur twitter. Vous pouvez également suivre nos tutos sur le site contenus-web.

Laisser un commentaire

Fermer le menu